Abysse Tech

HiTech 4 All

backup incremental cpanel

Presentation de cPremote : Un module de backup incremental pour cPanel

by

Continuons la série de tutoriel d’administration système, que je rédige au rythme de mes déploiements.

Après une très fâcheuse expérience d’il y a une semaine, j’ai du migrer un serveur vers un autre. Le problème c’est qu’au vu de l’urgence de la situation, le serveur a été déployé trop promptement avec une configuration minimale. A charge maintenant de le reconfigurer proprement pour qu’il ronronne et de relancer donc le backup incrémental.

Le petit addon que je vais vous présenter automatise votre système de backup. (but ultime du système administrateur.) et inclut nativement tout un tas de réglages ultra pratiques. Si vous êtes un utilisateur de cPanel alors vous savez déjà qu’il n’intègre pas de backup incrémental sur un stockage en réseau, ce qui est vraiment dommage. Voici un récapitulatif des fonctions tellement appréciés :

  • Solution Clef en main
  • Utilisation du protocole rSync
  • Pas de gzip donc pas d’over kill du CPU à l’instar de la solution intégré à cPanel
  • Backup Incremental Possible
  • Remote Backup possible
  • Interface graphique pour gérer les configurations de son backup
  • Gestion avancé au niveau utilisateur de la restauration individuelle de ses backups (effectué au niveau serveur)
  • Possibilité d’exclure des comptes du backup quotidien
  • 7 jours de retention – 7 versions différentes de backup et toujours incrémentale

Le récapitulatif résumé se suffit en lui même pour comprendre l’intérêt d’un tel plugin!

Avant de voir en détail l’installation du plugin, veuillez noter que ce plugin est payant et il coûte $5 par mois et par serveur. Si vous me contactez via le formulaire de contact, je peux vous fournir une license à $4 par mois par serveur.

Passons à présent à l’installation :

 

1) On télécharge le plugin  https://portal.syslint.com/downloads.php

2) On l’upload en SSH sur le serveur voulu avec filezilla par exemple (qui doit être parfaitement sécurisé maintenant)

3) On décompresse l’archive, on se rend dans le dossier et on lance l’installation :

 

root@server [/download/cpremote]# tar -xzf cpremote.X.Y.tar.gz
root@server [/download/cpremote]# cpremote/
root@server [/download/cpremote]# ./install.sh

Vous devez ainsi obtenir la validation des prérequis suivants :

Checking for Previous installation ..[  YES  ]
Checking for previous installation ..Checking for SSH
Checking for RSYNC ..[  YES  ]
Checking for SED ..[  YES  ]
Checking for GREP ..[  YES  ]
Checking for  ..  CPHP[  YES  ]
Disabling cPanel default Backup options ..[  YES  ]
Checking for Ioncube Loader...[  YES  ]
Checking for Yum ..[  YES  ]

4) Maintenant cPremote est correctement installé. Vous pouvez configurer votre backup dans WHM (http://hostname:2086) dans le menu Plugin, cPremote et ensuite configurer backup. L’intérêt de ce plugin reste l’incrémental par SSH donc on va ajouter la clef SSH dans le serveur distant et vérifier que cela fonctionne proprement.

5) Obtenez votre clef publique dans Backup Public Key de votre interface cPremote dans WHM : cela commence par ssh-rsa.

6) Connectez vous à votre serveur de backup en SSH et on va vérifier si vous n’avez pas déjà des clefs publiques :

root@backupserver [~]# cd
root@backupserver [~]# cd .ssh
root@backupserver [.ssh]# ls

Si vous avez un fichier du genre

authorized_ssh

Alors vous pouvez sauter ce qui suit. Sinon vous n’avez rien ou même pas de dossier .ssh alors faites les commandes suivantes :

root@backupserver [.ssh]# mkdir .ssh
root@backupserver [.ssh]# touch .ssh/authorized_keys
root@backupserver [.ssh]# chmod 750 .ssh/
root@backupserver [.ssh]# chmod 600 .ssh/authorized_keys

7) On va maintenant coller notre clef SSH publique dans le fichier authorized_keys

root@server [.ssh]# vi authorized_keys

Ensuite, on colle la clef, on sort du mode édition echap, puis les touches :wq! enter

Et voila, le serveur à sauvegarder est maintenant autoriser à se connecter en SSH sur le serveur de backup et à effectuer le backup.

Pour tester si cela marche correctement, on peut lancer un backup manuel via la commande suivante :

root@server [.ssh]# /scripts/cpremotebackup

En lançant la commande ci dessus, vous ne devriez pas devoir saisir votre mot de passe du serveur de backup. Si, vous avez le problème veuillez vous reporter au steps 5-6-7.

Voila notre sauvegarde va à présent fonctionner tous les soirs à minuit et permettre un backup incrémental en fonction de vos réglages.

Pour reprendre des concepts importants, vous devez maintenant vous assurer que votre serveur de sauvegarde est intègre et pour cela une vérification voire une simulation de temps en temps de restauration de données d’un compte test peut-être très utile, à l’instar d’un exercice d’évacuation ;).

Étiquettes : , , ,

One Comment

  • Roxie
    8 septembre 2016 @ 6 h 29 min

    I could watch Sciredlnh’s List and still be happy after reading this.

Leave A Comment